Maroc : Réforme de la formation professionnelle, fausse route ?

Début avril, le gouvernement marocain, tancé par le roi Mohamed VI, avait enfin, après quelques mois de travail, rendu sa copie à propos de la réforme professionnelle . J’ai parcouru la feuille de route de cette réforme et j’ai tenu à partager mon sentiment à ce propos.

Globalement, il émane de cette réforme l’impression d’une réponse dans l’urgence! On a tellement voulu en faire, sans doute après l’admonestation royale, que le résultat sonne faux. Pris par le temps, les concepteurs ont forcé la dose dans une confusion entre « le compliqué » et « l’intelligent ». On imagine des séances débridées de remue-méninges où pêle-mêle se sont entassées les tendances pédagogiques de l’instant au grè des humeurs des présents. Cela a donné des choses assez compréhensibles telles que « chaine de production pédagogique » et centres de simulation, et d’autres plus absconses telles que halles technologiques et polygones pédagogiques, en une sorte de logorrhée diarrhéique. Parfois sans même se rendre compte de l’absurdité redondante de certaines propositions.

A cela, on rajoute un verbiage que l’on sent rapporté mais non maitrisé entre « approche par compétences » et « soft skills ».

Il fallait bien remplir le sac !

Malheureusement, lorsqu’on prend ensuite le temps d’analyser le calendrier, toute personne ayant un tant soit peu d’expérience de gestion de projet de ce genre ne peut que se rendre compte qu’il y a beaucoup trop de possibles dans la dimension des écueils et des anicroches.

D’abord une phase de lancement d’étude qui comprend, allez savoir pourquoi, en fusion deux parties : l’étude de « consistance physique », c’est-à-dire probablement les plans des sites, et l’ingénierie pédagogique. En 8 mois rien que ça !

Autrement dit, et j’assume mes propos, mission impossible.

Prenons d’abord la facette ingénierie pédagogique. On peut d’emblée espérer qu’il n’y ait pas une confusion de prime abord, celle classique entre ingénierie de formation et ingénierie pédagogique. Autant la première relève, pour faire simple, de l’analyse, de la conception et de l’évaluation de l’organisation des formations, autant la deuxième concerne les stratégies, les méthodes, les outils et les moyens de l’efficacité pédagogique des formations. En mode holistique, on se rend compte qu’il ne peut y avoir de choix pédagogique sans un travail en amont d’ingénierie de la formation. C’est un travail titanesque surtout lorsqu’on part de rien …. Et il ne faut pas se voiler la face, nous sommes dans cette situation… et avec l’objectif de « 129 métiers à créer ». Pas moins, alléluia !

Qu’en est-il ensuite de la partie « conception des sites », la fameuse « consistance physique ». 8 mois pour donc lancer des appels d’offres, choisir les prestataires qui devront imaginer l’architecture, choisir les maitres d’œuvre qui seront sur le terrain … A titre d’exemple, un campus similaire en France a nécessité 16 mois de conception avant de commencer la construction qui aura duré 24 mois.

Il me semble donc plus probable de miser sur des ouvertures de sites d’ici 2023 au minimum.

Ceci dit, l’essentiel n’est, à mon sens, pas là mais dans le fait qu’une fois encore la forme est privilégiée au détriment du fond. Comme si, la construction des murs, aller générer spontanément une organisation efficiente mêlant audacieusement digitalisation, compétences, pédagogie, alternance, formations courtes, formation en milieu professionnel, etc, etc. Et personne pour poser la question, pour une fois, du « comment faire » pour passer de la litanie des vœux pieux à la concrétisation du rêve !

D’ailleurs, l’impression qui domine aujourd’hui est celle d’assister à un repos… un repos après une période stress comme ces gamins qui, après avoir été grondés par leurs parents et avoir pleuré, s’en vont faire une sieste. On a rendu la copie ; une copie bricolée mais on semble s’en contenter. Inch’allah !

#Maroc #Formation #Professionnelle #apprentissage #Alternance #OFPPT #Compétences #Métiers

mai 23, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *